En croyant protéger 700 producteurs fermiers, la loi EGAlim pourrait bien finir par en sacrifier 5000…

Dans le cadre de la loi EGA sur l’alimentation, les députés et sénateurs ont généralisé la possibilité d’affiner le fromage fermier à l’extérieur.Cette nouvelle disposition met clairement la filière fromagère en danger.
Nous comprenons qu’une certaine flexibilité puisse s’appliquer quant au terme fermier, tant que cette flexibilité sert réellement les producteurs eux-mêmes et ne remet pas en cause la plus-value qui est encore attachée à la mention fermière. Ainsi, il nous semble possible d’envisager l’affinage à l’extérieur uniquement :
- dans le cadre d’ateliers collectifs, si la structure reste de taille raisonnable, qu’elle ne regroupe que des producteurs fermiers et qu’elle n’affine que des fromages fermiers ;
- pour les filières légitimes de par leur histoire vis-à-vis du terme fermier, c’est-à-dire uniquement les 8 filières AOP qui utilisaient le terme fermier avant 2014, et sous réserve que le nom du producteur soit bien indiqué sur l’étiquette ;
- dans les cas d’affinage à façon, impliquant que le producteur récupère son produit à la sortie du local d’affinage et le commercialise lui-même.

Lire le PDF - 367.5 ko Communique de presse sur l’affinage en dehors de la ferme

retour Toute l’information de la filière fermière retour Toutes les infos

Haut